Quelques conseils techniques

Vous en apprendrez bien plus sur le terrain avec nous, mais une brève lecture de ces quelques rudiments techniques ne vous fera pas de mal avant de nous rejoindre !

Bien connaître sa légende

Connaître la légende en orientation par cœur, c’est connaître toute la montagne qui se dresse devant vous.

Reconnaître les sentiers sur une carte IGN, c’est une chose ; mais voir le dénivelé et les obstacles naturels, c’est beaucoup mieux !

Savoir lire une carte est très important dans la vie de tous les jours. Pour pouvoir retrouver son chemin sur une carte, cela demande de la pratique et de l’expérience.

Pour cela sur nos treks, vous évoluerez sur différents types de supports cartographiques : IGN, orientation, photo aérienne…Mais on ne va pas tout dévoiler !

Construire son itinéraire

Construire son itinéraire, cela ne se fait pas sur un coup de tête. Il faut y réfléchir pour prendre le plus simple et le plus praticable.

Avec l’expérience, vous serez de plus en plus rapide. Il est essentiel de se fixer des points de passage sur votre itinéraire, ce qu’on appelle “ des points d’appui”, et le dernier doit être suffisamment proche de votre objectif pour le trouver aisément. On appelle cela “ un point d’attaque”.

Estimer ses distances

Si le moment de sortir des chemins est venu, il est important de savoir estimer la distance que l’on doit parcourir hors des sentiers battus pour ne pas se perdre. 

Évaluer à l’avance la distance à parcourir et le dénivelé pourra s’avérer utile pour ne pas chercher trop tôt, ni trop loin.  

L’azimut

Le fruit de l’amour qui règne entre un orienteur et sa boussole. L’azimut, c’est le fait de tracer une trajectoire en “ligne droite” sur sa carte, grâce à sa boussole. 

Le maîtriser, c’est l’adopter ! Vos itinéraires en dehors des chemins seront bien plus rapides et plus simples si vous savez parfaitement vous servir d’une boussole. 

La déviation volontaire

Attendez vous à ne plus jamais partir en montagne sans votre boussole ! La déviation volontaire permet de retrouver une ligne ou un point très caractéristique pour continuer son itinéraire.

Un bon moyen pour rester en confiance plutôt qu’un azimut qui peut paraître long, conseil d’ami !

La relocalisation

Le but en orientation est de ne pas se perdre, “logique” me direz vous. Mais il arrive tout de même des moments où vous avez l’impression que le paysage ne ressemble pas tellement à votre carte. Il est alors préférable de penser à une relocalisation et de trouver les éléments important (chemin, route, falaise…) que vous pourrez retrouver sur votre carte.